Formation Comment devenir sexologue

Association de loi 1901

Association à but non lucratif

Nom de l’association : Formation en développement web

Adresse : 17 Rue de la Bretonnerie,45000 Orléans

RNA : W452019074

SIRET : 92371643500014

N’ hésitez pas a nous contactez

[email protected]

Développez vos compétences. Zéro euro à payer. Grâce à nos formations payées par l’Etat

Quelles études pour devenir sexologue ?

Aucune formation de sexologue n’est imposée pour exercer ce métier. Il n’existe pas à ce jour de diplôme obligatoire. Cette profession est non réglementée. Des connaissances en médecine et en psychologie sont tout de même fortement recommandées. Suivre une formation de médecin avant la pratique de ce métier est ainsi conseillé. Pour suivre une formation de médecine générale, il faut réussir à intégrer la première année en école de médecine. Le sexologue a alors un titre de médecin et peut se spécialiser par la suite. Des études de psychologie sont également possibles. Il existe des établissements français qui proposent une formation de sexologue en 3 ans. Cette formation certifiante ou diplômante, en fonction de l’organisme qui la met en place, permet de se lancer dans ce métier avec une certaine expertise. Ce type de formation est souvent proposé en formation continue, mais des étudiants en formation initiale peuvent y être intégrés sur dossier. 

Il est également possible de suivre des études pour obtenir un diplôme inter universitaire (DIU) en sexologie. Au cours de cette formation, les étudiants suivent des cours théoriques surtout les deux premières années : sexologie et études de la sexualité humaine. La troisième année de formation en sexologie est davantage tournée vers la résolution des troubles sexuels avec des enseignements en psychologie et en médecine. 

Lors des études pour devenir sexologue, les étudiants abordent différentes thématiques comme le développement de la sexualité chez l’humain ou encore les pratiques de la thérapie de couple. 

Quelle formation continue pour devenir sexologue ?

Comme pour toute profession libérale, le métier de sexologue demande une mise à niveau constante des compétences. Une veille informationnelle sur les sujets de la sexualité est aussi recommandée pour se tenir au courant des dernières avancées. Il est possible pour un sexologue diplômé de s’inscrire au Syndicat national des sexologues cliniciens pour un gage de qualité. 

Le Master Éducation à la sexualité humaine (MESH) peut être suivi pour devenir sexologue ou se perfectionner dans sa pratique professionnelle. Ce master est uniquement proposé en formation continue aux professionnels déjà en exercice?intervenant dans l’éducation à la sexualité?: éducateurs, enseignants, médecins scolaires, infirmiers, etc. Des spécialisations sont ensuite envisageables. Le CERFPA (Centre Privé d’Enseignement par Correspondance Sous Contrôle Pédagogique de l’État) propose une formation initiale, mais aussi des stages de perfectionnement : thérapie de couple, techniques de relaxation, etc. Les formations continues pour aider à la pratique de métiers sur la sexualité sont nombreuses. Il est alors indispensable de regarder la qualité du programme proposé ainsi que les avis émis par les anciens stagiaires. Ces formations sont souvent organisées en présentiel, mais peuvent aussi être suivies à distance. Le Compte Personnel de Formation (CPF) peut parfois être mobilisé pour le financement d’une formation sur la sexualité et la santé.

Quelle évolution pour un sexologue ?

Un sexologue débutant exerce la plupart du temps son métier dans une clinique privée. Par la suite et avec des années d’expérience, il se dirige vers la création d’une entreprise avec l’ouverture d’un cabinet en libéral. La réussite dans ce métier tient à la réputation et à l’expertise du professionnel en sexologie. Le sexologue, par la suite, peut tout aussi bien, suivre des formations complémentaires pour se diriger vers d’autres professions dans le secteur de la santé ou devenir conseiller conjugal ou familial. Il n’est donc pas astreint à rester sexologue toute sa carrière. 

Quel est le salaire d’un sexologue ?

Le salaire brut mensuel d’un sexologue débutant s’élève aux alentours de 2 500?euros. En général, il débute plutôt à hauteur de 2000?euros, mais cela va dépendre de son lieu d’exercice (clinique privée, cabinet en libéral) et de son statut. Les tarifs d’un sexologue varient en fonction de son expérience et surtout de sa notoriété. Il faut compter environ 60?euros pour une séance de 45 minutes à 1 heure. 

 Avec quels métiers le sexologue?est amené à travailler??  

Les professionnels du secteur de la santé et de l’aide à la sexualité sont amenés à collaborer en fonction des troubles rencontrés par les patients. Le sexologue doit ainsi veiller à maintenir un contact avec les autres professionnels du secteur. Il peut ainsi adresser ses patients à des spécialistes ou se voir recommander par l’un de ces experts. Il lui arrive ainsi de rediriger ses patients vers un gynécologue, un endocrinologue ou encore un urologue. L’objectif est de proposer le meilleur parcours santé aux individus faisant appel à ses services. Les sexologues ne doivent alors pas être isolés dans leur pratique. 

Toutes nos formations pour devenir sexologue

Accompagnement personnalisé

L'engagement bénévole avec un impact durable : Arkeonrecherche

Adresse : 17 Rue de la Bretonnerie,45000 Orléans

RNA : W452019074

SIRET : 92371643500014

Contactez-nous